Laissez passer, je suis la Vie - 1

Ce matin je demandais à être guidée.. à savoir quel chemin suivre.

Je demandais à voir clair, en moi.

Parce que ça n'est pas clair.

Il y a des contradictions, des ambiguïtés, des ambivalences..

Des relations qui me font mal. Et que je n'arrive pourtant pas à laisser définitivement derrière moi.

Parce qu'elles viennent blesser à l'endroit d'une fragilité.. et en même temps nourrir à l'endroit d'un manque.

 

Il y a tellement de solutions, tellement de chemins

Accueillir le manque ?

En prendre soin en allant chercher ce qui me fait du bien, ailleurs..?

M'ouvrir à la possibilité d'autres rencontres, d'autres lieux ?

Et là ça proteste !

Je voudrais tellement que ça se passe autrement.

Que rien ne change.. et que ça se règle avec un petit miracle.. un petit coup de baguette magique..?

Alleeez.. un petit miracle ?

 

Bon.

 

J'attends au moins une réponse claire, blanche ou noire (et inversement), claire et nette.

Une solution.

Je voudrais une réponse claire et nette en moi.

Option n°1:  je lâche ce qui fait mal, complètement. Je lâche cette relation, je sacrifie ce qu'elle m'apporte de bon malgré tout, je fais le deuil . Et je m'occupe de ce manque, autrement.

Option n°2: D'accord, j'écoute cet élan vers l'autre, et en même temps je m'occupe de cette blessure qui me rend tellement vulnérable à ses regards, à ses jugements, à ses comportements

 

...

 

Silence.

 

...

 

J'y vais petit à petit ?

Je fais un petit pas, derrière un autre petit pas ?

Je suis mes envies quand elles sont là ? C'est ça le secret ?

Ne pas vouloir trouver LA solution, mais laisser la Vie se dérouler ?

 

Quand elle s'écoule, La Vie ne se pose pas de question.

Elle coule, elle traverse, elle emporte, elle sépare, elle rassemble, elle détruit, elle répare.. sans se poser de question.

Si j'arrête de me poser des questions.. si je suis ce que la Vie vient faire palpiter dans mon coeur là, maintenant.

Juste à cet instant.

 

Peut-être que tout simplement, il n'y a pas de solution.

Ou il y en aura une, mais je ne saurais même pas l'imaginer à cet instant.

 

Là maintenant, qu'est-ce que la Vie vient faire palpiter ?

Peut-être quelque chose qui n'a strictement rien à voir avec mes déchirements.

Peut-être une envie.

Qu'est-ce que j'ai envie de faire - ou de ne pas faire, là, tout de suite ?