Il y a des jours...

.. ou c'est plus difficile.

De rester branché sur la lumière.

Un jour comme aujourd'hui, où tout devient tellement dérisoire

Où je me dis.. mais comment je peux vivre moi ? Avec mon toit sur la tête, mes petits problèmes, mes rêves de bonheur

Mon frigo à moitié vide que je peux aller remplir en quelques dizaines de minutes

Mes ordinateurs, ma voiture, mes feutres tout neufs

Quel est donc ce privilège ?  De quel droit ?

 

Des jours où j'ai envie de vomir toutes ces quêtes de bien-être, de sens, de sensations, de soi, de dépassement, de réalisation, de chiffre d'affaire.. toutes ces aspirations que nous pouvons nous permettre.. nous qui vivons dans un pays tranquille et riche

 

J'ai beau savoir que ces pensées n'apportent absolument rien au monde

J'ai beau savoir que nous sommes des milliards - chacun à sa manière - à mener un combat presque quotidien pour rendre le monde plus respirable à ceux qui n'arrivent plus à y respirer

J'ai beau savoir que.. ceux qui laissent rayonner leur propre lumière mettent la joie dans les coeurs et enchantent la Terre

J'ai beau.. savoir que nous sommes plus grands que l'histoire du monde

Que nous venons d'ailleurs et que nous y retournerons

J'ai beau.. savoir - pour le vivre presque quotidiennement aussi, combien le vaste espace de paix intérieure est accessible

Cette état d'être qui peut transcender toutes les épreuves

J'ai beau savoir que l'ombre et la lumière, le yin et le yang, notre "le bien et le mal" sont de ce monde

Et que l'un donne naissance à l'autre, à chaque instant, comme une danse d'amoureux enlacés

 

Il y a des nouvelles qui sont plus difficiles à avaler que d'autres

Donald, vas-tu te réveiller ?

Donald....

vas-tu me réveiller ?

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Estelle (jeudi, 21 juin 2018 21:33)

    Emmanuel, vas-tu te réveiller ?
    Parce que les CRA, ils sont là aussi en France...